Pourquoi nous nous appelons et sommes Filles de Saint Eusebio?

Tout naît de l’expérience spirituelle d’un prêtre qui se sent fils de saint Eusebio, père Dario Bognetti. Dans son itinéraire de formation au sacerdoce, il se laisse de plus en plus attirer et fasciner par saint Eusebio, pas comme personne du passé, mais comme vivant, présent et agissant dans sa vie et dans son œuvre future.
            En écrivant à sœur Françoise (Luigina Arrigoni) et à ses premières amies, qui vivent déjà en communauté à Milan, il s’exprime ainsi : « … en te laissant entre les bras amoureux de Jésus crucifié et toujours à côté de saint Eusebio… ». Et encore: « ... courage, rien ne nous effraie. Dieu le veut… Dans deux pièces, bien que se soient grandes, on vit toujours à l’étroit, surtout en considération du but que nous nous sommes fixé... Mes chères petites filles, envoyez, quand vous le voudrez, le mobilier au domicile de la maison Rivera, Corso Palestro et partez tranquilles, heureuses en Dieu. Saint Eusebio pensera à tout… ». Et quelques jours après, faisant sienne l’expérience de sainte Thérèse, il écrit encore à sœur Francesca : « … Je suis sûr que tu auras tout prédisposé pour le départ, oui, courage, saint Eusebio le veut, rien ne vous trouble, rien ne vous effraie, Dieu ne change pas. Avec patience on arrive à tout. Qui possède Dieu ne manque de rien. Dieu suffit à tout ».
            Selon père Dario, sans aucun doute et sans hésitation, la nouvelle famille qui naissait dans l’Eglise de Vercelli devait prendre le nom de « Filles de Saint Eusebio ministres des infirmes ». Le choix de saint Eusebio comme Patron et Protecteur n’était pas de nature  dévotionnelle. Dès origines ce choix n’était que la continuité idéale de la cénobie fémini-ne des vierges eusébiennes du IVème siècle.
            C’est la raison pour laquelle la sœur Supérieure devait s’appeler sœur Eusebia et saint Eusebio est considéré le vrai inspirateur de la communauté.

Leia também