Construire avec Jésus une multitude d’églises

            Jésus ressuscité, vivant au milieu de nous, réunis en son nom ... c’est Jésus! Parmi nous, il n’y a pas une vertu ou la bonté ou la sainteté ou la divinité. Ici il y a une personne : Jésus. Nous, avec nos yeux, ne voyons pas, mais il peut nous entendre et examine toutes nos pensées, chaque battement de notre cœur, chaque adhésion de notre âme. Il est présent. Je ne sais pas s’il est là, s’il est ici, s’il est en autre coté. Je suppose qu’il est en tous et qu’il nous entoure tous. Mais Lui, en personne, il est présent.
            Si nous sommes réunis ici trois, nous ne sommes pas trois, nous sommes quatre, parce qu’il y a aussi Jésus. La même chose s’applique si nous sommes dix, cent, mille, en effet nous sommes onze, cent et un, mille et un, parce qu’Il est présent. Cette présence de Jésus me fait presque peur, je crains de parler, en sachant qu’il m’écoute. Mais puisque c’est sa volonté, je crois qu’il est heureux avec le peu que je donne et le peu que vous donnez en écoutant. Il a vécu sur la terre, il a vu nos limites, combien nous sommes petits, comment nos pensées sont courtes, donc Il nous connait. Jésus n’es pas  seulement Dieu, parce qu’ alors il serait inaccessible, il est aussi un homme. Exactement comme Jésus, il est présent parmi nous.
            Ce qui me frappe le plus, dans l’approfondissement de la réalité de sa présence, est que: pour Lui ce sont suffisantes peu de choses: deux ou trois personnes... pour former l’Eglise. Cette prise de conscience me cause une grande passion pour lui bâtir mille, mille, mille, des milliers, des milliers, des millions d’églises, pas de pierre, mais de deux ou trois réunis en son nom, épars dans le monde entier.
            Aucun problème, aucune hostilité, aucune poursuite ne sera jamais capable de détruire ces églises. Même pour ceux qui persécutent, qui interdissent les réunions de groupes, seules deux personnes ne posent aucun problème, mais ça suffit pour nous, parce que nous pouvons construire l’église. Et quand nous avons une église, l’église rayonne son pouvoir, Jésus agisse comme il l’a fait lorsque il était sur la terre en Palestine, même d’une différente façons, que seulement lui connait. Nous n’avons rien à craindre quand Jésus est parmi nous. Il peut entrer partout, dans tous les foyers, les communautés, les hôpitaux, les écoles, les usines, au marché, n’importe où, et personne ne le verra. Mais nous saurons qu’il est là. Jésus donnera une âme à ce corps, qui est le contexte dans lequel nous vivons.
            Ne serait-il pas Jésus au milieu de ces petites églises, placées n’importe où dans le monde, l’âme du monde du futur? Ne seront pas ces petites communautés-églises, églises-Jésus, à porter le monde de l’athéisme, déchristianisé, fragmentaire, à Jésus? Dieu fait ça toujours par de petites choses (comme Jésus qui est né dans une étable) par deux  ou plus... Construire avec Jésus-personne parmi nous une grande quantité d’églises est un trésor que nous avons dans nos mains.
            L’Esprit Saint remplisse nos cœurs et inspire en eux la passion d’envahir l’humanité, de construire partout d’innombrables petites églises, faites de deux ou trois réunis au nom de Jésus. Deux ou trois : n’importe pas qu’ils soient savants, forts, adultes, prêtres, évêques, religieux, politiques, de saints, des athées ... Il y a une seule condition: aimer. Être amour. Être rien pour être Jésus. Jésus entre nous ne peut pas être fabriqué par nous : il est un don, le don. A’ nous reste seulement de créer un vide pour l’accueillir et accueillir en Lui  la Trinité. C’est notre vocation de consacrées: attirer le paradis sur terre, en commençant la réalisation des nouveaux cieux et de  la terre nouvelle (Ap 21,1), la vie de la Trinité participée à  l’humanité et au cosmos entier :« Voici la demeure de Dieu parmi les hommes! Il habitera avec eux et ils seront son peuple et il sera leur Dieu » (Ap 21,3 à 4).

Leia também